Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Derrière la fake news « Brigitte Macron est un homme », l’ombre du clan Le Pen

5 Avril 2022 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Extrême-droite, #Rassemblement national, #Front national, #Soral

Par Mathieu Molard , Pierre Plottu , Maxime Macé

« L’affaire Jean-Michel Trogneux », cette fake news qui dit que Brigitte Macron serait une femme trans a été monté par Faits & Documents. Une feuille de chou d’extrême droite liée à Soral et la « GUD connection », des intimes de Marine Le Pen.

C’est une rumeur farfelue. Brigitte Macron, l’épouse du président de la République, serait une femme transsexuelle, née sous le nom de Jean-Michel Trogneux. S’il s’agit bien là du nom de jeune fille de madame Macron, le reste de « l’affaire » est bien sûr totalement fantasmé. Malgré son caractère délirant, l’histoire a été lue, vue ou partagée par des centaines de milliers de personnes. Selon Le Monde, qui a cartographié la propagation de la fake news sur Twitter, elle a surtout circulé dans une galaxie de comptes antivax « autour de Florian Philippot, de François Asselineau et de Nicolas Dupont-Aignan ». Le quotidien note également qu’aucun « membre éminent parmi les internautes proches de Marine Le Pen n’a été impliqué de près ou de loin dans la diffusion de la polémique ».

Lire l'article

Partager cet article

Commenter cet article