Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Repères contre le racisme, pour la diversité et la solidarité internationale

Loi contre le voile à l’école : l’heure des bilans (Pierre-Yves Geoffard)

20 Mars 2019 , Rédigé par Repères anti-racistes Publié dans #Laïcité, #Islamophobie

Par Pierre-Yves Geoffard, professeur à l’Ecole d’économie de Paris, directeur d’études à l’EHESS

Deux chercheuses de Stanford se sont penchées sur la loi de 2004. Selon leurs conclusions, l’autonomie des jeunes filles en aurait été réduite.

S’il est un domaine de l’analyse économique qui a connu récemment de fortes évolutions que l’on peut sans ambiguïté qualifier de progrès des connaissances, c’est bien celui de l’analyse quantitative de l’impact des politiques publiques. L’accès facilité à de nombreuses données, couplé au développement de méthodes économétriques adaptées à ces données, permet d’aborder de plus en plus de questions d’un point de vue résolument empirique. L’attention porte sur la manière d’identifier des relations causales, permettant d’attribuer les changements observés à la loi dont on étudie l’impact ; pour viser cet objectif, les chercheurs tentent de définir deux groupes d’individus, un groupe dit «test» ayant été affecté par la loi, et un autre dit «groupe de contrôle» n’ayant pas été concerné ; si les modifications de comportement ou de situation sont différentes au sein des deux groupes, on peut soupçonner que ces différences sont bien dues à la loi.

Ces méthodes quantitatives diffusent au-delà de l’analyse de questions strictement économiques ; en particulier, la science politique s’en empare de plus en plus. C’est ainsi que deux chercheuses de Stanford se sont penchées sur la loi de 2004 interdisant le port du voile, ou d’autres symboles religieux, à l’école. Rappelons qu’à l’époque, cette loi avait été votée par une très forte majorité de 494 voix, seuls 36 députés s’y étant opposés (dont les députés communistes et quelques voix de poids mais isolées comme Christiane Taubira). L’intention était sans doute bonne, cette loi étant supposée protéger les jeunes filles contre des pressions de leur entourage leur imposant le port du voile. Quinze ans plus tard, il est possible d’analyser ses effets réels sur les résultats scolaires, et sur le parcours professionnel après la sortie de l’école.

Lire la suite

Conclusion :

D’autres études devront reprendre ces analyses, appliquer des méthodes statistiques complémentaires ou s’appuyer sur d’autres données, pour que ces résultats puissent être solidement validés ; s’ils se confirment, ils montrent que, loin d’avoir contribué à l’émancipation de ces jeunes filles, l’interdiction du voile à l’école a bien au contraire réduit, et de manière durable, leur autonomie.

Partager cet article

Commenter cet article

Candice 21/03/2019 18:55

Très bel article, très intéressant. Je reviendrai me poser chez vous. A bientôt.